09 81 89 33 42 - 06 59 23 79 95
31, rue Galliéni - 29200 Brest

Vos diagnostics immobiliers pour la vente et la location de votre maison,

de votre appartement sur Brest et tout le Finistère. 

La mérule : point critique dans les transactions immobilières sur le Finistère

diagnostic meruleLa mérule est un champignon qui fait peur. Ses ravages sur le bois sont connus de tous. Il représente une crainte pour les candidats à l'acquisition d'un bien immobilier dans l’ancien, surtout sur le secteur du Finistère, département le plus touché en France par le champignon. Son développement se fait à l'abri des regards, dans le noir, dans une cave mal aérée, dans des combles humides, pas ventilés, sous un plancher, à l'arrière d'une plinthe, d'un soubassement en lambris, .... quand la Mérule est visible elle est déjà là depuis quelques temps. le problème de l’état parasitaire est que ce diagnostic est encadré par des textes qui régissent la pratique du diagnostiqueur. On ne fait pas ce que l'on veut, comme on veut ! Il y a des règles et des normes. ici la norme NF P 03-200 : AGENTS DE DEGRADATION BIOLOGIQUE DU BOIS - CONSTAT DE L'ETAT PARASITAIRE DANS LES IMMEUBLES BATIS ET SUR LES OUVRAGES

La mission du diagnostiqueur consiste à rechercher, au moment de l'intervention, des traces visibles d'infestations ou altérations provoquées par des agents de dégradation du bois, de les repérer et de dresser un constat, résultat d'un examen visuel de l'ensemble des parties visibles et accessibles susceptibles d'être démontées sans outils et de sondages non destructifs (sauf parties déjà altérées ou dégradées) des bois au moyen d'un poinçon. Sans aucune durée de validité, l’état parasitaire est un constat qui engage la responsabilité du technicien opérateur, sur les conclusions de son rapport au jour de la visite. Disposer d’un repérage « récent » est donc un gage de prudence qui est de mise et qui parfois nécessite la réalisation d’une deuxieme intervention avant la signature. Une intervention que certains acteurs de l’immobilier considèrent parfois comme « superflue » au point de solliciter du diagnostiqueur une simple «prorogation» du rapport initial. Demande parfois adressée par mail la veille de la signature ! Mon travail de diagnostiqueur engage ma responsabilité. Il protège le vendeur en cas de vice caché, certes, mais il a également comme finalité d’informer l’acquéreur de l’état du bien qu’il se prête à acquerir. Alors, Oui, je repasse faire une visite complète et je ne me contente pas de faire la prorogation du rapport au bureau ! Oui, cette intervention sera facturée au client, car je ne suis pas bénévole ! Oui, il faudra anticiper cette demande d’intervention, et ne pas me contacter la veille pour le lendemain car j’ai en général déjà des engagements de pris avec d’autres clients ! … Combattre le fléau de la mérule dans les habitations, c’est déjà combattre des pratiques malheureusement trop souvent rencontrées dans le monde de l’immobilier. Cela nécessite de la persévérance, de l’éthique et des convictions.